passion et travail

La passion est un plus inestimable qui n’est pas indispensable pour être heureux au travail. Elle prend et éprend la personne avec une force irrésistible qui lui fait oublier les contraintes de sa situation. Ni bonne, ni mauvaise, elle est une énergie prodigieuse à canaliser.

Qu’elle soit en amour, au travail ou hors du travail, la passion envahit la personne et la transporte avec intensité jusqu’aux extrémités de ses désirs et de sa volonté. Elle est cette énergie inépuisable qui pousse la personne presque malgré elle à aller toujours plus loin pour assouvir la soif d’aimer, de comprendre, de réaliser. Le passionné est pris et épris par l’objet de sa passion. Il oublie son devoir à la fois parce qu’il est saisi par cette force instinctive qui le pousse hors des contraintes de son environnement et parce qu’il assume avec une certaine facilité la pénibilité de ce qu’il accomplit. Son engagement absolu vers l’objet de sa passion tend à le détourner de ses autres engagements, tellement est forte sa soif permanente de découvrir, de connaitre et d’expérimenter.

La vocation, c'est le bonheur d'avoir pour métier sa passion.